Les 9 raisons pour arrêter le sucre raffiné.

Les 9 raisons pour arrêter le sucre raffiné.

Le meilleur ami de nos papilles et pourtant notre pire ennemi pour notre corps.

Le sucre joue à cache-cache avec nous, il est dans de nombreux produits alimentaires dont on ne soupçonnerait même pas l’existence. On en trouve dans 74% des plats industriels vendus en supermarché, sous différentes appellations.

En France, la population consomme en moyenne trop de sucre : 90g à 100g par jour, alors que l’organisation mondiale de la santé préconise de ne pas dépasser 50g par jour. Mais pourquoi le traquer ?

Voici les 9 raisons qui doivent pousser à stopper ou freiner la consommation de sucre :

 

1 : Une drogue

 

Le sucre entraîne une forte stimulation de la dopamine et favorise la sécrétion de sérotonine. Celle-ci va agir sur les zones du plaisir dans le cerveau, comme une récompense. Plus, on en consomme plus notre corps en redemande.

 

2 : Un système immunitaire affaibli

 

Plus on absorbe de sucre, moins nos globules blancs sont performants face aux microbes.

Manger sucré ouvre grand la porte aux infections hivernales ! Plus grave, plusieurs études ont démontré que le sucre favoriserait le développement de certains cancers : pancréas, estomac, colon …

 

3 : Nous fait grossir

 

L’excès en sucre fait plus grossir que le gras.

Les produits sucrés entraînent une hausse brutale de la glycémie et donc un pic de libération d’insuline. Le niveau de sucre dans le sang étant trop élevé, l’insuline va donc ramener la glycémie à un taux acceptable, mais cela n’est pas sans conséquences…

Plus on consomme du sucre, plus on secrète d’insuline ce qui a un effet de stockage.

L’insuline est chargée de ramener la glycémie sanguine à un niveau équilibré en stockant le sucre excédentaire.

Elle peut le stocker de 3 façons :

-Dans les tissues musculaires sous forme de glycogène.

-Dans le foie sous forme de glycogène.

-Dans les réserves graisseuses du corps sous forme de graisses.

Les deux premiers sont très rapidement saturées.

 

4 : Les maux de ventre

 

En perturbant la flore intestinale, le sucre provoque constipations, affections du colon, et mycose intestinales.

 

5 : Les maladies cardiovasculaires

 

Un excès de sucre fait également augmenter le taux de triglycérides et de cholestérol, ce qui bouche les artères. Il favorise donc les maladies cardiovasculaires.

 

6 : Il affecte la mémoire et nos capacités d’apprentissage

 

La surconsommation de sucre se traduit par une détérioration des fonctions cognitives liées à la baisse de la production d’insuline.

La surconsommation du sucre crée une résistance à l’insuline et l’hyperglycémie (caractéristique du diabète) augmente le risque de développer des maladies neurodégénératives. Il est donc un facteur propice à l’apparition de la maladie Alzheimer.

 

7 : Stresse, fatigue, dépression

 

Si vous avez déjà été en hypoglycémie, ses symptômes vous sont sans doute familiers : irritabilité, changement d’humeur, fatigue, anxiété… ils sont liés aux variations brutales du taux de sucre dans le sang.

Les chercheurs ont démontré que l’hyperglycémie chronique favorisait les risques d’inflammation cérébrale, ce qui pouvait entrainer une dépression. Ces effets touché plus particulièrement les adolescents.

 

9 : Le vieillissement de la peau

 

Trop de sucre, et la peau vieillit plus vite !

Lorsqu’on consomme du sucre, celui-ci se transforme en glucose dans l’organisme, avant de se fixer aux protéines du tissu cutané, formant des molécules appelés “produits terminaux de glycation”, ce qui a une action négative sur le collagène et l’élastine de la peau.

 

Face à de tels risques, de nombreuses personnes tentent de ce détoxifier de la consommation de sucre.

Mais comment faire ? Je vous présenterais les alternatives et des recettes toutes aussi savoureuses sans sucre qui blufferons vos invités.

 

 

Pour vos recherches personnelles :

Livre de Bruno Kleiner “le sucre ou la vie” naturopathe spécialise en nutrition.

Livre du Dr datis kharrazian “why isn’t my brain working?” (Pourquoi mon cerveau ne fonctionne-t-il pas) expert en médecine fonctionnelle.

 

 



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *